Une même motivation pour la solidarité

Parce que la solidarité se vit aussi au niveau local, les élèves des parcours intégraux des Formations Métiers (parcours destinés aux profils débutants et proposés au centre Bioforce Europe) s’impliquent sur le territoire et participent à des actions de solidarité auprès d’associations de l’agglomération lyonnaise, ce sont les « applications pratiques de solidarité locale ». En 2015-2016, ce sont 130 étudiants qui se sont impliqués dans 40 projets encadrés par l’équipe Bioforce sur le territoire de la Métropole de Lyon. 

L’objectif ?

  • Mettre en application les enseignements de la formation en situation réelle et en équipe,

  • S’engager auprès d’associations locales et répondre aux besoins qu’elles expriment : accompagnement à la scolarité de collégiens, implication dans la gestion d’un jardin partagé, participation à des maraudes de nuit à destination de personnes sans domicile fixe…

  • Avant de partir en mission humanitaire à l’étranger, vivre les valeurs de solidarité ici.

La mobilisation varie selon le parcours de formation des étudiants  : actions d’appui opérationnel pour les plus jeunes, projets d’appui opérationnel ou méthodologique pour les étudiants des formations professionnelles. L’impact est en tout cas apprécié par les structures locales partenaires : en 2015-2016, plus de 2600 personnes ont été directement touchées par les projets des étudiants et 90%,des partenaires ont déclaré être satisfaits/très satisfaits de l’implication des étudiants et des résultats de l’action.

Etudiant en formation de Coordinateur de Projet : « « Esprit Critique est une association fondée par des étudiants pour libérer la parole et aider les jeunes à trouver une place dans la société. Ils organisent des débats et aussi un festival « Lumières sur Bron », pour mettre en contact les étudiants et les Brondillants. On apporte un soutien méthodologique sur cet évènement. On peut prendre le recul qu’ils n’ont pas le temps de prendre et constituer un guide méthodologique et une évaluation du festival. On travaille vraiment avec eux, il y a une dimension méthodologique qui raisonne avec la formation, et une dimension humaine.»

Matthieu, en formation de Chargé des Services Généraux et Logistique Humanitaire : « On fait des maraudes le soir avec comme objectif de créer du lien social avec des personnes à la rue. On discute avec eux, parfois on leur trouve des solutions, parfois on s’enquiert juste de leur santé. Parfois ça ne va que dans un sens, ils parlent peu, et parfois il y a un réel échange. Ca développe un réel sentiment d’empathie, ca nous permet d’être directement dans l’action, en contact avec les bénéficiaires. »

Bertrand et Nadia, en formation de Logisticien Technique : "VHASI est un club de sport et de culture pour des personnes en situation de handicap. Avec eux, on prépare les JO paralympiques de basket à Los Angeles. On les soutient, on les coache, on essaie de favoriser leur autonomie dans les différentes activités. C’est une rencontre, ça nous montre parfois la difficulté de mener à bien les projets et la nécessité de mettre en place les bons outils."

Mots-clés: univers motivation