Quand formation rime avec engagement.

Pour mettre en application les enseignements de sa formation en situation réelle et en équipe, pour s’engager auprès d’associations locales et répondre aux besoins qu’elles expriment et, avant de partir en mission humanitaire à l’étranger, pour vivre les valeurs de solidarité ici, chaque élève Bioforce des parcours intégraux au centre Europe s’implique dans des actions de solidarité auprès d’associations de la métropole lyonnaise

Mais plus qu’un engagement, ces actions font partie intégrante des Formations Métiers : l’équipe dédiée au sein de l’Institut a tissé depuis de nombreuses années des liens avec les partenaires associatifs et étudient leurs besoins pour les traduire en projets proposés aux élèves. Ensuite, tout au long de l’année, l’équipe fait le point régulièrement avec eux, et en fin d’année c’est le temps du bilan qui associe élèves et partenaires. Les élèves sont évalués à la fois sur la mise en pratique de compétences techniques comme la méthodologie de projet ou l’évaluation des besoins, et sur leurs compétences relationnelles : l’élève dans sa relation à l’autre, au sein de son groupe, avec son partenaire associatif, et avec les bénéficiaires de son action. 

Pour les associations, l’appui des élèves est précieux, comme en témoigne Paul-Eric Vilain, délégué local du Samu Social de la Croix-Rouge : "L’aide qu’ils apportent sur les maraudes et sur le fonctionnement interne est très importante. Chaque année, nous faisons appel à des étudiants Bioforce car c’est un partenariat essentiel pour nos actions et très efficace !"

De l’accompagnement à la scolarité de collégiens aux maraudes de nuit à destination de personnes sans domicile fixe, l’éventail des actions de solidarité locale auxquelles participent les élèves de l’Institut Bioforce est vaste. En voici trois exemples.

Bertrand et Nadia, en formation de Logisticien : "VHASI est un club de sport et de culture pour des personnes en situation de handicap. Avec eux, on prépare les JO paralympiques de basket à Los Angeles. On les soutient, on les coache, on essaie de favoriser leur autonomie dans les différentes activités. C’est une rencontre, ça nous montre parfois la difficulté de mener à bien les projets et la nécessité de mettre en place les bons outils."

Matthieu, en formation de Chargé des Services Généraux et Logistique Humanitaire : "On fait des maraudes le soir avec comme objectif de créer du lien social avec des personnes à la rue. On discute avec eux, parfois on leur trouve des solutions, parfois on s’enquiert juste de leur santé. Parfois ça ne va que dans un sens, ils parlent peu, et parfois il y a un réel échange. Ca développe un réel sentiment d’empathie, ça nous permet d’être directement dans l’action, en contact avec les bénéficiaires."

Boris, en formation de Coordinateur de Projet : "Esprit Critique est une association fondée par des étudiants pour libérer la parole et aider les jeunes à trouver une place dans la société. Ils organisent des débats et aussi un festival « Lumières sur Bron », pour mettre en contact les étudiants et les Brondillants. On apporte un soutien méthodologique sur cet évènement. On peut prendre le recul qu’ils n’ont pas le temps de prendre et constituer un guide méthodologique et une évaluation du festival. On travaille vraiment avec eux, il y a une dimension méthodologique qui résonne avec la formation, et une dimension humaine."

Mots-clés: pédagogie jeu de rôle réseau pratique